Gironde

Equiper les territoires ruraux de la fibre optique à l’abonné (FTTH), c’est possible !

Regrouper le département et les communautés des communes de la Gironde dans un même syndicat pour équiper les territoires de l’accès à internet : La communauté des communes du pays de Sauveterre-de-Guyenne, en Gironde, a été la 1ère avant d'être suivie par tout le département

La communauté des communes du pays de Sauveterre-de-Guyenne, en Gironde, a été la 1ère à rejoindre le syndicat Gironde Numérique. L’idée du Président PS Philippe Madrelle nous a tout de suite mobilisés : regrouper le département et les communautés des communes de la Gironde dans un même syndicat pour équiper les territoires de l’accès à internet.

Tout est allé très vite !

Imaginez plutôt. Je me souviens qu’en 2004, alors jeune conseiller général du canton de Sauveterre-de-Guyenne, nous faisions signer des pétitions à la demande d’Orange afin de s’assurer que sur chacune de leurs armoires il y aurait au moins 100 utilisateurs d’internet … Fort de ces signatures, Orange équiperait ses commutateurs pour un internet de base (572 ko), à condition de n’être pas trop éloigné.

Quelques années plus tard, la communauté des communes vote à l’unanimité pour rejoindre Gironde Numérique. La réunion se tenait à Saint Martin de Lerm.

Le syndicat déploie alors la fibre optique entre tous les collèges de la Gironde et, chemin faisant, opticalise les commutateurs.

Puis ce furent les premiers dispositifs pour augmenter le débit dans les fils de cuivre : NRA ZO (nœuds de raccordement zone d’ombre) et NRA MED (nœuds de raccordement montée en débit).

Cela ne nous donne pas satisfaction et nous avons toujours nos zones blanches et grises … Très vite, nous optons, les premiers en Gironde, pour un schéma 100% fibre à l’abonné ! La décision est prise par le conseil communautaire réuni à Taillecavat.

Notre décision a d’abord intrigué, puis interloqué, … J’ai échangé quelques SMS avec des collègues Présidents de Communauté des Communes, avec le Président du Conseil Général.

Chacun se demandait : « Mais comment allez-vous financer ce projet ? ». A l’époque on nous parlait de 3,8 Millions d’€uros de reste à charge pour équiper 32 communes et environ 9 000 habitants. Ma réponse était invariable : « Nous n’avons pas augmenté les taux d’imposition depuis 20 ans. Cette fois, nous les augmentons et nous disons pour quoi faire : pour financer la fibre optique. Et comme nous allons augmenter les impôts pour tout le monde, nous souhaitons que la fibre équipe toutes les maisons ! »

Nous en avions longuement débattu entre-nous.

Dans le passé, les villes se sont développées autour des fleuves, puis des routes, puis des voies ferrées. Demain, les territoires se développeront autour de la fibre optique ! Nous avons de magnifiques paysages, depuis 20 ans nous avons équipé notre territoire dans le sport, la culture, la petite enfance, les services, depuis 10 ans nous faisons beaucoup pour le développement économique, le développement durable et le logement. Ce qui nous manque, c’est la fibre optique.

Notre scenario sera finalement celui de toute la Gironde.

Lorsque Gironde Numérique a lancé l’appel d’offre pour équiper la Gironde, il y avait, selon les territoires, 3 scenarii :

  • fibre optique dans les zones agglomérées et montée en débit dans les zones rurales,
  • fibre optique dans tous les groupements de + de 5 maisons,
  • fibre optique à l’abonné, y compris dans l’habitat isolé (l’option que nous avions demandée)

Au fur et à mesure de l’ouverture des plis, de la discussion avec les opérateurs, de l’intérêt qu’ils portaient à ce projet pharaonique, de l’évolution des prix et des technologies, … Tout le monde s’est finalement rendu à l’évidence : ce sera le scénario n°3 pour tout le monde (le notre !).

Le projet Gironde Haut Méga ce sont alors 1 224 chantiers partout en Gironde, 500 000 foyers raccordables à la fibre optique en 6 ans, 500 emplois créés et 178 000 heures d’insertion !

C’est le plus grand chantier départemental de France !

Gironde Haut méga sera déployé jusqu’en 2023. En seulement 6 ans, plus de 500 000 foyers, entreprises, services publics et collectivités, répartis sur l’ensemble du territoire girondin, seront raccordables à la fibre optique. Ainsi, la Gironde sera irriguée par un réseau de 28 800 km de fibre optique. Ce réseau couvrira 9 375 km2, soit la quasi-totalité de la surface du département (10 725 km2).

Cet investissement majeur pour les Girondines et les Girondins représente 669 millions d’euros, dont 115 millions de financements publics (une économie substantielle par rapport aux 231 millions d’euros prévus initialement).

Pour notre communauté des communes, qui, entre-temps, est passée de 32 à 50 communes et de 9000 à 17000 habitants, le « reste à charge » sera finalement de moins de 1 millions d’€uros.

Dans le cadre de la délégation de service public, plus de 8 millions d’euros seront consacrés par le Délégataire notamment à la lutte contre l’exclusion numérique et ce conformément au cahier des charges établi par les collectivités locales. Ces montants permettront par exemple, à des personnes âgées ou en situation de précarité d’accéder aux nouvelles technologies, ou d’expérimenter de nouveaux usages liés à internet.

Gironde Haut méga, ce sont des retombées très positives sur l’emploi, l’économie locale et l’insertion avec plus de 500 emplois créés. De plus, l’intégration de la clause d’insertion professionnelle dans le marché permettra également de proposer 178 000 heures d’insertion et 31 549 heures de formation à des personnes éloignées de l’emploi.

Tout le projet est à suivre sur le site https://girondehautmega.fr/et permettra à chacun de suivre le déploiement du réseau fibre optique !

2004-2024 : Il aura fallu 20 ans pour passer des premiers balbutiements d’internet, à la fibre optique pour tous, y compris pour l’habitat isolé, dans 410 000 foyers, entreprises, services publics et collectivités, répartis sur l’ensemble du territoire girondin !

Ensemble, au-delà des étiquettes politiques de chacun, on peut servir le bien commun ! Quand il y a la volonté, il y a le chemin !

Equiper les territoires ruraux de la fibre optique à l’abonné (FTTH), c’est possible !