22 décembre 2020
équipement

 

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Nous avançons sur ce dossier et nous le voterons. Mais il nous reste du chemin à parcourir, dans l’intérêt de la Région.

Voici quelques pistes de réflexions qui nous semblent bonnes sur la base des expériences que nous avons glanées avec Le Mouvement de la Ruralité, auprès des autres Télévision Locales et Régionales partout en France.

La vocation de ce Com TV n’est pas de promouvoir la politique régionale, quelle qu’elle soit. Nous en avons souvent débattu ici.

Aujourd’hui une chaîne de télévision locale doit avoir un rôle de « vitrine » de son territoire et de sa région au delà du périmètre de diffusion qui lui est octroyé par sa seule diffusion TNT locale.

Nous devons pour cette raison, par exemple, accompagner le développement de TV7 qui était au fond une chaîne de l’agglomération bordelaise avec quelques incursions girondines, vers une véritable chaine régionale. Cela se fera à travers un cahier des charges contraignant, en cohérence avec le financement important que lui apporte la Région.

TV7 doit devenir un outil de communication qui permet de relayer auprès du plus grand nombre, avec objectivité, ce qui se passe aux quatre coins de la région Nouvelle Aquitaine.

Sans doute cela ne sera-t-il possible que si des producteurs de télévision privés de différents endroits de la région sont aidés par notre COM et contribuent à « nourrir » de contenus la chaîne. Sans doute faut-il mettre en place pour cela une forme de « garanties d’achats et de diffusion » de leurs contenus par les TV que nous finançons.

Aujourd’hui, elles ne font travailler que trop peu de sociétés de productions régionales. Certaines s’en plaignent. Il convient, et c’est important, d’associer tous les médias de la région qui le souhaitent, à cet écosystème que nous appelons de nos vœux.

Par ailleurs, l’aide financière de la région, doit permettre que les reportages réalisés soient diffusés au-delà du périmètre actuel.

Pour cela, il n’y a aucune nécessité d’obtenir de nouvelles fréquences TNT qui coûtent chères. D’autant qu’une chaine nationale des territoires sur la TNT est envisagée par le CSA en 2021 et que celle-ci proposerait des décrochages locaux aux chaînes locales qui n’auraient donc pas à payer pour une fréquence TNT propre et coûteuse… Peut-être sur le canal libéré après la fermeture de France Ô. Cette nouvelle chaîne devrait être baptisée “La Chaîne des Territoires” (LCT) et mettrait l’accent par conséquent sur la vie des territoires. Au total, une vingtaine de chaînes sur cinquante du syndicat des télévisions locales à l’origine du projet seraient intéressées ainsi que quatre grands groupes de presse quotidienne régionale…

Il vaut donc mieux aujourd’hui  dépenser l’argent de la région pour valoriser des contenus audiovisuels issus de la région sur d’autres médias.

Ainsi, par exemple, « Le Grand J.T. des Territoires » qui est diffusé sur TV7, est diffusé aussi sur 30 télévisions TNT dans tout l’hexagone et sur TV5 Monde dans 200 pays et en 14 langues. C’est une « vitrine » de l’info de proximité et de nos régions.

Cette émission assure une très grande exposition aux reportages de TV7. Les accords sont gratuits. Il s’agit d’accords réciproques. TV7 s’engage à diffuser « Le Grand JT des Territoires » sur sa propre zone. Le Grand JT des territoires diffuse lui les reportages de TV7. Cela s’appelle de « la syndication ». C’est la base du système de télévision aux États Unis et dans de nombreux pays.

Par exemple, un reportage de TV7 sur la filière viticole ou sur l’aéronautique, via ces accords, peut être vu en France et dans le monde entier. Notamment dans les zones du monde où se trouvent les marchés de ces filières.

L’intérêt de la Région est que ce « système » soit démultiplié et étendu à de nombreux sujets touristiques, culturels, patrimoniaux, économiques, startups etc…

C’est ce qui se passe notamment en Occitanie avec le groupe « La Dépêche » et la chaîne de télé dont ils sont actionnaires « VIA Occitanie », pour la plus grande satisfaction de tous les acteurs de ce territoire selon nos collègues élus dans cette région.

L’ensemble des reportages réalisés sur l’attractivité de la Région a pu être diffusé par exemple au Japon et, en retour, les touristes Japonais viennent en séjours en Occitanie. On peut dire que l’argent du COM est bien utile pour « vendre » la région.

Récemment un groupe de musique de l’Aude a signé un contrat aux Etats-Unis après la diffusion d’un reportage sur eux réalisé par…Via Occitanie et diffusé sur TV5 Monde.

Vous l’avez compris, nous pensons que ce COM TV peut participer de la relance économique de la Région en diffusant en France métropolitaine, en Outre-mer et au-delà des océans les savoir-faire de notre Région.

Sans doute cela peut-il faire partie d’un volet de notre plan de relance, voire de notre contrat de plan état région.

La crise sanitaire a lourdement affaibli nos acteurs régionaux dans tous les domaines, elle a brisé nos élans à l’exportation. Avec l’aide de tous les médias de notre région, notre COM TV peut être un outil de reconquête au service du développement économique de nos territoires.