27 septembre 2019

Adishatz Jacques Chirac !

Hugues Martin
Président d'honneur du RELPA Nouvelle-Aquitaine
Vie publique

Quelle émotion ce matin à l’annonce de la mort de Jacques CHIRAC … quelle émotion, et quelle fierté aussi de l’avoir côtoyé, soutenu sans réserve pendant de longues années.

Je me souviendrai toute ma vie de cette immense salle du lac où, le 23 novembre 1991, près de 1000 élus d’AQUITAINE du RELPA étaient venus l’écouter, lui parler , se faire prendre en photo avec lui. Aimant les élus comme il aimait les Français, il était parmi nous  comme un poisson dans l’eau. Il dévorait son entrecôte bazadaise, louchant sur celle de Madeleine (mon épouse) qui peinait à finir la sienne ! On le sentait heureux, alors que tant d’autres auraient fait « le service minimum » !

Avec sa bienveillance et sa bonhomie, il faisait en sorte que les élus de la République soient respectés et considérés. Ce n’était que justice pour des femmes et des hommes au dévouement sans faille au service de leurs concitoyens.

Il réfutait, comme je l’ai toujours fait, qu’un ou une élue exerçait un métier… non c’est une fonction… un service…

Cela a été un honneur et un bonheur, pour moi et toute l’équipe du RELPA de l’époque, d’être aussi un soutien sans réserve pour lui. Il le savait et à la fin d’une toujours rude journée, un seul regard suffisait pour nous exprimer sa gratitude.

J’ai aussi personnellement été très fier d’être, à Bordeaux et en Gironde, le président de son COMITE DE SOUTIEN lorsque tous nos parlementaires girondins (sauf CHABAN) et nombre d’élus locaux soutenaient BALLADUR ! Cela a confirmé une intimité et une grande proximité.

Je lui ai « désobéi » une seule fois … lorsque j’ai été candidat aux Législatives dans la deuxième circonscription de la Gironde au départ d’Alain JUPPE : il voulait envoyer des « ténors » pour me soutenir. J’ai refusé, mettant en oeuvre une campagne locale. Il était malgré tout inquiet : la situation politique Nationale du moment n’était pas très porteuse !…. »Président je vous dédierai ma victoire » : Michelle DELAUNAY battue, je lui ai dédié ma victoire !

Je suis sûr qu’YVES d’AMECOURT et sa dynamique équipe suivront son sillon si profondément enraciné dans le sol et lui dédieront nos prochaines victoires.

Merci adishatz.