1 avril 2019

Quand les Maires jettent l’éponge

Baudouin Fournier
Conseiller Municipal à Pineuilh – Trésorier du RELPA
Vie publique

Les articles passent. Les médias en parlent vaguement mais personne ne traite réellement le problème. Pourtant, ce qui est entrain de se passer dans les exécutifs locaux est extrêmement préoccupant.

Les prochaines élections municipales se tiendront les 23 et 30 mars 2020, dans un an. Une date bien trop éloignée pour certains maires à bout, qui préfèrent démissionner plutôt que d’attendre la fin de leur mandat. Le quotidien Le Figaro a eu accès aux données du répertoire national des élus (RNE) qui relève un taux croissant de démission chez les maires de France.

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, ils ont été 386 à démissionner, un chiffre record. Cette tendance a commencé en 2014. Sur la période 2014-2018: 1021 élus à l’écharpe tricolore ont démissionné en quatre ans. Ils n’étaient que 535 pour la même période lors de la précédente mandature (2008-2014).

Sentiment d’abandon de l’Etat, manque de marge de manoeuvre budgétaire, transferts de compétences forcés aux Communautés de Communes ou communauté d’Agglomération (EPCI), sentiment d’être des « ouvriers des préfectures » ou encore manque de reconnaissance, voilà ce qui motive des Maires a laisser leur mandat.

Cette impression d’être abandonné par l’État est surtout vécue dans les plus petites communes rurales. Le Figaro note que sur les 1021 démissions de ces quatre dernières années, 887 concernaient les Maires de communes de moins de 2000 habitants. Un chiffre saisissant quand on sait que c’est justement dans ces communes là où les élus locaux sont le plus sollicités et là où on en a le plus besoin.

En Nouvelle-Aquitaine, le dernier en date est Gérard Debet, Maire de Badefol d’Ans ( 24 ) qui a démissionné en novembre dernier, miné par les baisses des dotations de l’Etat, les exigences administratives… et une polémique autour de la fermeture d’une classe.

Que peut apporter le RELPA Nouvelle-Aquitaine ?

Notre association a pour but ultime justement de rassembler tous les élus locaux : Conseillers Départementaux, Conseilleurs Régionaux mais aussi et surtout les Maires et Conseillers Municipaux.
Avoir le sentiment de ne pas être seul, faire partager ses problématiques, mettre en relation des élus qui ont monté de beaux projets et sauvé des villages.

Voilà notre priorité et notre ambition !

Dans cette dernière année avant les élections municipales de 2020, vous pouvez compter sur nous pour vous aider.

Contactez-nous et faites-nous remonter vos problématiques.

Fidèlement,

Baudouin Fournier – Conseiller Municipal à Pineuilh (Gironde) – Trésorier du RELPA